Frédéric Viale : pourquoi l’échelon national peut-il être un cadre pertinent de lutte?

L’offensive libre-échangiste bat son plein : TAFTA ( le traité de libre-échange en cours de négociation entre les USA et l’UE) et CETA ( UE / Canada), avancent lentement, mais sûrement. Quels liens entre cette offensive et les régressions sociales observables en Europe? Et surtout, que faire? Attendre une conjonction des luttes au niveau européen?  Les victoires conjointes d’une Syriza, d’un Podemos, et d’autres partis réellement progressistes ailleurs?

C’est à ces questions que répond Frédéric Viale, auteur du Manifeste contre les accords transatlantiques, édité aux Editions Erick Bonnier.

 


Frederic_Viale_pourquoi_la_Nation_est_un_cadre… par pascale-fourier

Version son en MP3 :

Transcription ci-dessous sur le Net et en PDF là : 046_Frederic_Viale_pourquoi_la_Nation_est_un_cadre_pertinent_de_lutte

FacebookTwitterGoogle+Partager

Transcription: Cédric Durand: pour une critique radicale de Gauche de l’Union Européenne 2/2

Et voici enfin la transcription de la deuxième partie de mon entretien avec Cédric Durand. Elle est là en  .DOC :045_Cedric_Durand_pour_une_critique_radicale_de_Gauche_de_l_UE_2_sur_2 là en PDF :045_Cedric_Durand_pour_une_critique_radicale_de_Gauche_de_l_UE_2_sur_2 et en lecture sur le Net ci-dessous

Cédric Durand: pour une critique radicale de Gauche de l’Union Européenne 2/2

41sVeUQMfgL._SY344_BO1,204,203,200_Deuxième partie de l’entretien avec Cédric Durand qui a dirigé, en 2013, En finir avec l’Europe publié aux Editions La Fabrique.

Si l’Union Européenne a « depuis l’origine un biais pro-marché et anti-démocratique », on en fait quoi? Voilà où je voulais que la deuxième partie de l’entretien nous mène.

Vous le verrez, la réponse a le mérite de la franchise !

Et c’est ce qu’il faut si on ne veut pas abandonner le terrain au FN.

 

 

Cédric Durand: pour une critique radicale de Gauche de l’Union Européenne 1/2

En finir avec l’Europe, éditions La Fabrique, 2013C’est un livre dirigé par Cédric Durand, maître de conférences à Paris XIII, dont la lecture m’a intellectuellement enthousiasmée par la force de ses propos, par ses rappels historiques salvateurs. Il est un temps en effet où la critique en demi-teinte n’a plus lieu d’être, où les yeux doivent être décillés.Car » l’Europe a depuis l’origine un biais pro-marché et antidémocratique », comme le dit la conclusion de cet ouvrage – et cette critique ne saurait être laissée au Front National.

Accepter de penser l’erreur fondamentale qu’a faite la Gauche, et au premier chef le PS, dans sa perception des possibilités qu’offrait l’Union Européenne, de sa nature profonde et réelle, et non fantasmée, est un aggiornamento nécessaire à la reconstruction d’une Gauche capable de mener une politique de Gauche, enfin. Une critique de Gauche de l’UE n’est pas seulement possible, elle est nécessaire !

Je vous propose un entretien en deux parties avec Cédric Durand donc, dont voici la première. Deux formats vous sont proposés, légèrement différents : un format MP3, avec des intermèdes explicitant la logique des questions posées; un format vidéo pour ainsi dire brut.

Bonne écoute ! Et n’oubliez pas : la partie 2 arrivera mardi prochain !

 

Cédric Durand: En finir avec l’Europe – 1 sur 2 par pascale-fourier