29 Mai 2005 : pour Frédéric Lordon, et 54.7 des Français, c’était NON !

Non, c'est nonDans une semaine et demie, on fêtera les dix ans du NON au TCE, le « Traité constitutionnel européen ». Le NON, c’était 54.7 %. En 2008, le Traité de Lisbonne,  copie du TCE, était ratifié.

Sans doute n’a-t-on pas encore mesuré  combien ce déni de démocratie a pesé et pèse encore sur la délégitimation des élites politiques dans le coeur des Français (voir le sondage du dernier Marianne) et la suspicion générale vis-à-vis des médias  – dont on ne se souvient que trop qu’ils se faisaient les défenseurs quasi-exclusifs du OUI ( quand ils ne crachaient pas, dans leurs éditoriaux de lendemain de vote, sur les électeurs, comme cela a été alors le cas dans Le Monde et Libération).

Je vous propose de réécouter l’analyse que Frédéric Lordon faisait de ce traité, et des raisons de le repousser. Pourquoi? Parce que son analyse reste d’actualité.Et puis vous pourrez réécouter des extraits du CD que le Parti Socialiste avait fait pour défendre le OUI : un grand moment…, très révélateur…

Transcription et téléchargement à partir des icônes ci-dessous :

10 17 Mai 2005 Frédéric Lordon Non au Traité Constitutionnel

 

FacebookTwitterGoogle+Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *